L'Indonesie


Info utiles
Argent
Roupie
Décalage
été : +1h

horaire
hiver : +1h
Durée vol
16h30
Langue
indonésien
Vaccins
non
Visa
non

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Histoire de l’Indonésie

Des origines préhistoriques

Les îles indonésiennes ont abrité depuis des millions d’années les premières espèces humaines apparues sur terre plus connues sous le nom d’hommes de Java. Le vrai peuplement des îles a commencé au paléolithique avec l’installation des premières populations de marins et riziculteurs venus aux îles sur plusieurs vagues.

Il faudra attendre le 5ème siècle après.J.-C pour voir la fondation de nouveaux royaumes tels que le royaume de Srivijaya sur la côte sud-est de l’île de Sumatra, le royaume hindou de Mataram dans le centre de l’île de Java et enfin le royaume de Majapahit au 14ème siècle. L’Indonésie vit alors un essor économique important en contrôlant pendant près de 500 ans les échanges avec la Chine et l’Inde.

L’introduction de l’Islam

Au début du 14ème siècle, les musulmans parviennent à islamiser quelques royaumes indonésiens essentiellement dans le nord de Sumatra. Cet événement a été suivi par une propagation lente de l’Islam sur toutes les îles excepté Bali. Avec l’expansion du sultanat de Melaka dans la péninsule Malaisienne, l’Indonésie devient en quelques années une puissance économique et militaire mais aussi un important centre islamique.

La période coloniale

L’Indonésie est colonisée au 17ème siècle par les hollandais voulant monopoliser le commerce des épices de l’archipel. Les néerlandais qui ont imposé leur autorité sur toutes les îles indonésiennes après la soumission de Bali, Célèbes et les Moluques en 1909, n’ont pas pu résister à la résistance dirigée par de  nouveaux mouvements nationalistes anticoloniaux comme le Parti communiste indonésien, l’Union Islamique ou encore le Parti nationaliste indonésien fondé par les leaders de la nation Sukarno et Muhammad Hatta.

Pendant la 2ème guerre mondiale, les japonais envahissent toutes les îles et imposent aux indonésiens des mesures autoritaires et abusives mais acceptent quand même la formation d’une milice nationaliste appelée Peta. Après la capitulation du Japon, le « père de la nation »Sukarno proclame le 17 Aout 1945 l’Indépendance indonésienne mais les hollandais envoient des troupes militaires et tentent par des actions de police de juguler l’insurrection et de restaurer l’ordre ancien. Une vague de protestations de l’ONU et la résistance de la guérilla indonésienne, aboutissent enfin à la signature d’un accord entre les néerlandais et les nationalistes indonésiens selon lequel les néerlandais reconnaissent l’indépendance de l’Indonésie.

L’après indépendance

En 1945, Soekarno est nommé premier président de la République de l’Indonésie. Le pays vit alors durant sa présidence, une période d’instabilité sociale et politique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur se traduisant sur le terrain par un déclin économique et des guérillas entre l’armée et les partis musulmans d’une part et les loyalistes de Soekarno d’autre part. « Le père de la nation » a réussi quand même à s’imposer comme un révolutionnaire et  fervent pourfendeur du colonialisme des grandes puissances mais aussi comme un opposant de la création de la Malaisie.

Le coup d’Etat raté du 30 Septembre 1965, ramène le général Suharto au pouvoir en 1967.Les tensions entre l’armée soutenue par les islamistes et les sympathisants augmentent considérablement et induisent des massacres horribles. Suharto finit par gouverner le pays pendant 31 ans, époque au cours de laquelle l’archipel est devenu un théâtre de violence et d’affrontements entre communautés ethniques et religieuses et de crises avec plusieurs pays notamment le Portugal.

Il sera succédé en 1999 par le dirigeant musulman Abderrahmane Wahid qui sera destitué en 2001 pour corruption. Megawati Sukarnoputri, fille ainée de Soekarno, devient alors la première présidente dans l’histoire de l’Indonésie. Elle devient en une courte période la personnalité la plus populaire en Indonésie pour sa politique modérée mais aussi pour son soutien aux Etats-Unis dans leur lutte contre le terrorisme. Une vague d’attaques terroristes islamistes contre les occidentaux a eu lieu suivie d’un établissement de la loi martiale et une reprise des combats entre l’armée et les séparatistes islamistes. La popularité de Maegawati chute alors rapidement en faveur du Parti démocrate dirigé par Susilo Bambang Yudhoyono qui bat largement Megawati dans les élections de 2004 et devient le nouveau président de l’Indonésie.

Bali, Indonésie
Rechercher un vol
Un service Altavacances